Oxygène

Il y a quelques jours sortait sur Netflix Oxygène, le dernier film d’Alexandre Aja (scénario par Christie LeBlanc). J’avais vu passer des affiches et je pensais qu’il s’agissait d’un énième thriller américain, mais réalisateur et actrice (Mélanie Laurent) sont finalement bien Français, et j’ai eu la surprise de découvrir qu’Alexandre Aja a déjà réalisé de nombreux films d’horreur pour Hollywood. Piranha 3D et Crawl, c’est lui. La colline a des yeux également, et c’était d’ailleurs le seul film d’Aja que j’avais vu jusqu’ici. En termes d’horreur c’était très réussi (même si le visionnage ado, au sous-sol, en pleine nuit avec deux copines pour se monter la tête a peut-être aidé un peu). 

Ici, on retrouve un huis clos de l’extrême, puisque le film se déroule entièrement dans une boîte. Une jeune femme se réveille, elle ne se souvient de rien, ne sait pas où elle se trouve et prend peu à peu conscience qu’elle est en fait enfermée dans un caisson de cryogénisation. On est déjà sur un degré d’angoisse assez intense, mais à cela s’ajoute qu’elle n’a plus que 41% d’oxygène et que les minutes passent et la conduisent vers une asphyxie certaine. A l’aide de l’intelligence artificielle de son caisson, M.I.L.O (la voix de Mathieu Amalric), elle essaye de comprendre et surtout de se sortir de ce très très mauvais pas. Angoissant et suffocant. 

Le principe est très intéressant et ça fonctionne. Pour qu’on ne s’ennuie pas (ou peu) pendant 1h40 avec grosso modo un personnage et demi et un décor de deux mètres carré, c’est une réussite. Après l’interrogation du début (et j’ai d’ailleurs eu peur car j’ai trouvé les premières minutes peu convaincantes), la tension augmente à mesure que l’oxygène diminue et on a envie qu’elle arrête de respirer si fort et si souvent. C’est prenant. Ça ressemble à la pire situation dans laquelle se trouver, ça ou subir une opération à coeur ouvert avec l’anesthésie qui ne fonctionne pas. Sans être exceptionnel, j’ai bien aimé et je ne m’attendais pas à cette évolution de l’histoire. Ça me donne envie de regarder les autres films d’Alexandre Aja qui jusque-là ne me tentaient pas plus que ça. On lit un peu partout qu’Oxygène est le meilleur film réalisé par Aja, à voir… Dommage qu’on ne puisse trouver que Piranha sur Netflix, la sortie d’Oxygène risque de relancer la filmographie d’Alexandre Aja.


Une réflexion sur “Oxygène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s