100% Daim

Film le plus fou vu depuis longtemps. Pas fou flamboyant et décadent, juste fou, au premier degré. Avant « Le Daim » je n’avais vu qu’un seul film de Quentin Dupieux (aka Mr Oizo) : « Réalité ». L’histoire d’un caméraman (Alain Chabat) qui veut réaliser son premier film d’horreur (lui aussi un peu fou) et perd complètement les pédales quand un producteur pour le coup vraiment complètement dingo (Jonathan Lambert) le pousse à trouver le meilleur cri de l’histoire du cinéma, sans quoi il ne produira pas le film. Complètement délirant, et pas délirant paillettes. Délirant qui fait du trampoline sur le cerveau. 

« Le Daim », c’est aussi délirant, mais dans un autre genre. C’est l’histoire de Georges (Jean Dujardin) et de son blouson 100% daim. En fait c’est même plutôt l’histoire du blouson avant tout. Quand Georges achète le blouson, le vieux monsieur qui lui vend lui donne aussi un caméscope pour aller avec. Georges commence alors à filmer tout un tas de trucs, et évidemment surtout son blouson. Et puis Georges lâche totalement la rampe… Lui et son blouson se lancent dans une quête improbable, et ça ne va pas en s’arrangeant, surtout pas. Entre redonner du sens à sa vie et vriller complètement, la frontière est apparemment fine.

Encore une histoire de film dans le film et de personnage principal déjà moyennement stable qui se radicalise dangereusement dans sa folie. Vraiment fou, drôle, bizarre, parfois dérangeant (quoique moins que « Réalité ») et totalement génial. Génial rien que parce que Jean Dujardin a accepté ce rôle tout de daim vêtu où il répète régulièrement : « Un style de malade ! ». J’aime ces acteurs qui vont et continuent d’aller là où on ne les attend pas (et là où on leur aurait probablement conseillé de ne surtout pas aller !). Pourtant, Jean Dujardin a déjà joué ce rôle dans un épisode de la série Dix pour cent, qui raconte le quotidien d’agents de comédiens (à voir absolument). Il y incarnait son propre personnage : un Jean Dujardin qui vient de jouer le rôle d’un ermite vivant seul dans les bois, style « The Revenant », et qui n’arrive pas à sortir de son personnage une fois le tournage achevé… ni à accepter de jeter son vieux manteau sale, puant et complètement en lambeaux. Jean Dujardin qui pète un boulon et s’accroche à son manteau. Tiens, tiens…

__________________________________________________________________

Sortie : 12 juin 2019

Réalisateur : Quentin Dupieux (Mr Oizo)

Scénario / montage : Quentin Dupieux

Avec : Jean Dujardin et Adèle Haenel


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s