Sexpowerment – Lu et vu !

Le Livre : Sexpowerment, le sexe libère la femme (et l’homme) – de Camille Emmanuelle

Cet essai de Camille Emmanuelle m’avait été donné par une amie il y a de ça au moins deux ans, et je n’avais pas particulièrement hâte de lire (deux ans, en effet…). J’imaginais un développement de tout un tas d’idées féministes alambiquées sur le sexe et l’identité dans lesquelles je peine à me reconnaître et qui sont parfois un peu indigestes dans la forme. Pas que je sois foncièrement contre, loin de là (ni pour ni contre, bien au contraire disait Coluche…), de nombreux combats menés par ces mouvements féministes contemporains me paraissent fondamentaux, mais je me considère plutôt comme une observatrice extérieure attentive. Je suis pour le respect de soi-même et des autres et pour le droit des corps à disposer d’eux-mêmes. Le reste, je m’intéresse de loin sans m’impliquer outre mesure… Mais contrairement à ce que je redoutais, ce livre est très intéressant par la forme ET par le fond, et surtout drôle et pas culpabilisant. Un énorme bon point !

Le livre s’ouvre sur cette citation de Mae West : « Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. » C’était déjà un premier très bon signe. Dans cet essai Camille Emmanuelle aborde effectivement les notions de sexe et d’identité, mais pas uniquement. Et elle le fait de manière drôle et très personnelle en parlant de ses recherches, de ses réflexions et de ses propres expériences (du pire au encore plus affreux). C’est fun, léger, intelligent, pas moralisateur. Elle parle de sexe, mais aussi du corps et du corps des femmes, des poils, des fesses, du porno et des différents types de porno, d’accessoires, de féminisme(s), de genre, de drag-queen et drag-king, de prostitutions(s), d’homosexualité…

Il y a bien sûr des thèmes que je connais déjà bien et des avis que je ne partage pas, mais j’ai appris et découvert beaucoup de choses au fil de ma lecture. Ça m’a fait réfléchir sur plein de sujets, remettre en cause des idées que j’avais tranchées sans réellement les avoir étudiées de plus près, revoir certains mots de mon vocabulaire dont je ne saisissais pas toute la portée… Et c’est en ça que cet essai me paraît super important ! C’est une sorte de guide de réflexions bienveillant à travers des notions qui crispent pas mal de monde et font du mal. « Les tabous on s’en fout » pourrait être le sous-titre. C’est très intéressant et c’est ce type de livre qui fait changer les choses, si on prend la peine de s’ouvrir deux minutes aux autres… et à soi-même ! A mettre entre toutes les mains, même les mauvaises.

De sa réflexion, Camille Emmanuelle tire le concept de Sexpowerment, en détournant la notion bien connue d’empowerment (acquérir et renforcer son pouvoir ou sa capacité d’action et d’émancipation). Elle en fait la définition suivante :

« Le sexpowerment, c’est intégrer les diverses identités sexuelles et amoureuses; c’est admettre qu’entre adultes consentants, tout est permis dans le sexe; c’est se réjouir de voir que les frontières entre les notions autrefois rigides de féminité et de virilité , entre la norme et le hors-norme, entre ce qui est sale et ce qui est noble, ont bougées; […] c’est ne pas prendre les femmes pour des victimes et les hommes pour des dominants; c’est considérer que les questions de plaisir sexuel et de représentation des corps sont des questions intimes, culturelles, mais aussi profondément politiques […] ».

La pièce : Sexpowerment – de et par Claire Assali et Lisa Wisznia

A voir absolument ! Tous les jeudis à 21h30 jusqu’au 25 juillet, Claire Assali et Lisa Wisznia jouent leur version de Sexpowerment sur les planches du théâtre de La Nouvelle Seine. Première bonne raison de s’y rendre avec le théâtre lui-même, qui est en fait une péniche super mignonne avec une partie resto-bar sur le pont. On attend sur le quai face à Notre-Dame avant de monter à bord et de descendre dans la très belle salle de spectacle. Pas immense, mais pas petite non plus et avec de magnifiques dessins sur les parois. Définitivement à voir !

Deuxième et encore meilleure raison d’y aller : la pièce de Claire Assali et Lisa Wisznia est vraiment super ! Intéressante ET drôle. Elles reprennent le livre de Camille Emmanuelle pour en faire un dialogue sur le sexe, ce qu’on croit, ce qu’on nous fait croire, ce qu’il faut impérativement arrêter de croire (même si parfois c’est Freud qui le dit…). Elles interprètent des passages de l’essai en y ajoutant des expériences personnelles, ou du moins des histoires qui n’étaient pas dans le livre. C’est un joyeux mélange de récit, de pédagogie marrante (première fois de ma vie que je vois un clitoris entier – en plastique je vous rassure) et de dialogue avec le public. Un discours qui décomplexe et qui pousse à réfléchir à soi-même sans prendre en compte les barrières imposées par d’autres. 

Si Camille Emmanuelle aborde énormément de sujets dans son livre, Claire Assali et Lisa Wisznia s’en sont tenues au sexe, et c’est déjà un grand chantier. Elles font ça intelligemment et c’est un discours qu’on n’entend clairement pas assez souvent ! Il faudrait faire venir des classes de lycéens, ça ferait du bien à beaucoup. Le mot d’ordre : « Sexe = amusez-vous ! » Le sexe c’est tout ce qu’on veut (entre adultes consentants évidemment) et il faut abolir les notion de préliminaires. Le schéma de pensée « Sexe = préliminaires + pénétration » c’est nul et daté, tout est du sexe et on fait ce qu’on veut. Bah oui, carrément ! Elles se basent aussi sur des contenus écrits, audio et vidéo pour discuter, dont certains cités ou tirés du livre, et c’est très intéressant. Et puis on rigole beaucoup, c’est drôle, léger et ça fait du bien !

Enfin, un grand merci pour cette phrase : « Et on ne copie pas la chatte de la voisine ! ». Ça valait le coup de venir ! 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s